L’évolution de la contribution du secteur extractif au budget de l’Etat traduit la bonne performance des industries extractives, Premier Ministre

Le Rapport ITIE portant sur l’année fiscale 2016, fait état d’une contribution globale de 118,8 milliards de Fcfa provenant des industries extractives. Le Rapport ITIE indique que le secteur minier est le premier contributeur aux revenus tirés du secteur extractif avec un total de 107,4 milliards FCFA soit 92 % des recettes budgétaires provenant du secteur extractif. Les revenus provenant du secteur des Hydrocarbures (Pétrole et gaz) s’élèvent à 9,4 Milliards FCFA.

A l’occasion de la déclaration de politique générale, le Premier Ministre de la République du Sénégal a évoqué l’évolution des revenus générés par le secteur extractif sur la base des informations publiées par l’ITIE. Selon lui, « le regain d’activités dans le secteur des mines s’est traduit par le doublement des recettes pour l’Etat. Celles-ci sont passées de 45 milliards F CFA à la fin de l’année 2012 à 107,4 milliards CFA en 2016. Parallèlement, les emplois générés sont passés de 3 000 en 2012 à 8 000 en 2016 ».

Le doublement des recettes pour l’Etat s’explique de façon spécifique par l’augmentation de l’or produit et exporté par Sabodala Gold Operations SGO (217 652 onces exportés en 2016 contre 193 218 onces exportés en 2015) et l’augmentation des productions de la cimenterie Dangote, des Industries Chimiques du Sénégal, de Grande Côte Operations. A cela s’ajoute le recouvrement des reliquats de paiements au titre de la redevance minière auprès de certaines entreprises minières et l’augmentation des impôts sectoriels notamment la redevance minière qui passe de 9 667 334 020 FCFA en 2015 à 16 300 254 181 FCFA en 2016.

Lire l’intégralité de la déclaration de politique générale du Premier Ministre 

 

 

Top