Les entreprises extractives présentes dans la région de Thiès (ouest) ont contribué à hauteur de 40 milliards de francs CFA à l’économie nationale, pour l’année fiscale 2016, contre 29 milliards en 2015, soit une contribution en hausse de 26%, a indiqué jeudi le président du comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), Mankeur Ndiaye.

« Thiès reste la première région minière du Sénégal en termes de contribution dans l’économie nationale. Les entreprises minières ont contribué à hauteur de 29 milliards de francs CFA en 2015 et 40 milliards francs CFA en 2016 », a-t-il dit au cours d’un atelier de publication des rapports de conciliation ITIE portant sur les années 2015 et 2016.

L’ITIE se veut un instrument de réforme pour les pouvoirs publics et un outil d’aide à la décision pour le commandement territorial, les élus locaux et les agences décentralisées en charge du développement.

Il ambitionne de délivrer au public, des informations actualisées pour garantir une meilleure compréhension des contributions du secteur extractif au développement économique et social du Sénégal.

Selon Mankeur Ndiaye, la tendance haussière de la contribution des entreprises extractives à l’économie nationale « s’explique par la relance des Industries chimiques du Sénégal (ICS) et par l’augmentation des productions de Dangote et de Grande cote opérations (GCO) ».

Lire la suite 

Top