Revue Hebdo Cours des matières premières -Vendredi 26 Mars 2021

By ITIE SENEGAL on Mar 27 in Actualités, Newsletter_post.

Le pétrole se relève de sa chute, soutenu par le blocage du canal de Suez

Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en forte hausse vendredi, au terme d’une semaine en dents de scie, tandis qu’une tentative de renflouer le porte-conteneurs bloquant le canal de Suez et gênant l’approvisionnement européen en or noir a échoué.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a fini en hausse de 64,57 dollars à  Londres, en hausse de 4,23% soit 2,62 dollars par rapport à  la clôture de la veille.

A New York, le baril américain le WTI pour le même mois a gagné 4,11% soit 2,41 dollars à  60,97 dollars.

Une opération visant à  renflouer l’Ever Given, le géant des mers d’une longueur équivalente à  quatre terrains de football échoué dans le canal de Suez depuis mardi, « n’a pas réussi » vendredi, a indiqué la Bernhard Schulte Shipmanagement (BSM), compagnie basée à  Singapour qui assure la gestion technique du navire.

La société mandatée pour le « sauvetage » du porte-conteneurs s’est montrée prudente, évoquant « des jours voire des semaines » pour la reprise du trafic sur le canal qui voit passer près de 10% du commerce maritime international, selon des experts. Les gains du pétrole brut restaient cependant limités par « des perspectives de la demande affectées par de nouveaux confinements en Europe », a nuancé Melinda Eardson, analyste de Oanda.

Le marché est également fébrile à  une semaine du prochain sommet ministériel des membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de leurs alliés via l’accord OPEP+, qui se tiendra jeudi 1er avril.

Dans une note publiée vendredi, les analystes de Goldman Sachs tablent sur « une augmentation plus lente de la production de l’OPEP+ ce printemps afin d’aider à  compenser le ralentissement de la reprise de la demande des pays émergents et de l’UE ».


L’or à  son plus bas niveau depuis 6 mois

Après avoir atteint son plus haut depuis plus de 21 jours la semaine dernière, l’or était en baisse lors de la session de Vendredi, tombant à  son plus bas depuis six mois.

La hausse des valeurs du dollar américain et des rendements des bons du Trésor américain a ajouté des « vents contraires » aux cours de l’or pendant la majeure partie du mois de mars, empêchant tout gain durable pour le métal jaune.

Plongeant à  1722 $ US cette semaine, la baisse de l’or est également corrélée à  une diminution des avoirs des fonds négociés en bourse, qui ont perdu 84,7 tonnes en février.

Le métal doré s’échangeait ainsi autour de 1732,82 USD l’once, et l’argent autour de 25 USD en fin de séance ce Vendredi . L’argent a également fait face à  des pressions à  la baisse cette semaine, son prix tombant à  un creux de 24,53 $ US l’once depuis le début de l’année. La baisse de valeur du jeudi 25 mars a été de courte durée, le métal ayant atteint 25 $ US pour terminer la journée du Vendredi.

Le cours du cuivre chutent, le nickel rebondit

Les prix du cuivre ont chuté de 3,4% jeudi après une période de cinq jours à  9 097 $ US la tonne. Comme l’indique un rapport sectoriel de Roskill Q1 (premier trimestre 2021), le métal rouge pourrait connaître une hausse de prix au deuxième trimestre suite aux perturbations de certaines opérations minières au premier trimestre et à  une hausse attendue de la demande mondiale.

Vendredi matin, le cuivre s’est vendu à  8781 $ US la tonne.


Les prix du nickel ont frôlé un niveau de 20000 $ US la tonne en février 2021, un sommet depuis sept ans, puis ont chuté de plus de 18% pour tomber sous les 16.000 $ US peu de temps après.

Cette semaine, le nickel a atteint un sommet mensuel de 16526 $ US la tonne mardi 23 mars avant qu’un renversement ne l’oblige à  baisser. Tenant juste en dessous de 16000 $ US, le nickel pourrait voir ses prix augmenter en raison des problèmes de production de Norilsk Nickel.

Une annonce récente de Glencore (LSE: GLEN) pourrait également motiver une hausse des prix. En effet, la société a temporairement réduit la production de son usine de nickel et de cobalt de Murrin-Murrin en Australie occidentale après avoir été touchée par le dysfonctionnement des ventilateurs de l’usine d’acide qui sont en cours de réparation. Glencore n’a pas indiqué dans quelle mesure la production serait réduite en raison du problème.

Une tonne de nickel a été évaluée à  15984 $ US vendredi.


La tonne de Zircon premium s’échange sur le marché chinois entre 1.300 et 1.450 dollars la tonne CIF (Cost Insurance Fret).

Zircon Daily Report March, 2021

Plus d’info sur notre page Prix produits miniers – Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives du Sénégal (itie.sn)

ITIE SENEGAL

Top