Nouvelle découverte de gaz naturel au large de Cayar

By ITIE SENEGAL on Mai 10 in Actualités.

Kosmos Energy a rendu publique une nouvelle découverte de gaz naturel au large de Cayar, à  65 kilomètres au nord-ouest de Dakar. Les premières évaluations des réserves sont estimées à  environ 1400 milliards de mètres cubes (50 TCF de ressources potentielles NDLR).

L’information annoncée par un communiqué de Kosmos Energy daté du 6 mai, a été confirmée par le gouvernement sénégalais, lundi 9 mai, via un communiqué du Ministère de l’Energie et du Développement des Énergies Renouvelables : après deux premières découvertes de gaz en mai 2015 puis en janvier 2016, l’exploration de la junior américaine dans les eaux sénégalo-mauritaniennes a de nouveau fait mouche.

Il s’agit cette fois-ci du puits Teranga-1 situé dans le bloc Cayar Offshore Profond « situé à  environ 65 kilomètres au nord-ouest de Dakar et à  près de 100 kilomètres au sud de la précédente découverte de Gueumbeul 1 dans le bloc de St. Louis Offshore Profond »,. Dans ce chenal, le forage fructueux de cinq puits d’exploration et d’évaluation amènent à  une estimation de 1400 milliards de mètres cube de réserves de gaz naturel.

Vers la mise en place d’un cadre de gestion commune    

« Le succès continu de nos opérations d’exploration démontre que nous avons ouvert un bassin offshore de grande envergure à  cheval entre la Mauritanie et le Sénégal, détenant un potentiel de ressources de classe mondiale », explique Andrew Inglis, le CEO de Kosmos Energy. En janvier, la société avait estimé à  17 000 milliards de pieds cubes de gaz le potentiel total des différents blocs au large du Sénégal et de la Mauritanie.

Priorité donc à  la mise en exploitation des forages qui peuvent l’être, a redit Andrew Inglis après cette nouvelle annonce, alors que l’exploration se poursuit parallèlement.

Selon le ministère sénégalais de tutelle, les prochaines étapes consistent à  travailler avec la Mauritanie pour la mise en place d’un cadre pour la délimitation, l’évaluation, le développement et l’exploitation des ressources communes d’hydrocarbures dans la zone frontalière des deux pays.

Avec Jeune Afrique

ITIE SENEGAL

Top